Info pratique > foil : Wingskate

--- Mis à jour par Laurent, Le Mardi 8 Mars 2022 à 17:41

Le Wing skate. Intérêt et matériel

Le wingskate consiste à associer une aile de wing à une planche à roulette (skate, speedsail, dirtwind ou mountainboard).

Intérêts du wingskate

1-Apprendre / Transmettre les bases

Le wingskate est un bon support pour initier à la wing ses enfants ou un(e) ami(e), en particulier s'ils sont déjà familiarisés avec la planche à roulettes.

Il faut déjà enseigner les bases de la manipulation de l'aile sur la plage. Cela permet au "professeur" de transmettre les premières clés et à "l'élève" d'engranger les premières sensations. Mais la manipulation de l'aile de wing sans glisse n'est pas très fun et on se lasse vite.

Le wingskate rend l'apprentissage beaucoup plus ludique. "Professeur" et "élève" peuvent rester côte à côte. Cela falicite grandement l'apprentissage. En bonus, on reste au sec. C'est appréciable si on habite dans une zone froide ou tempérée.

2-Travailler les transitions, le ride en switch, la navigation à contre, le pumping

Le wingskate est un support intéressant pour travailler les transitions (virement de bord et jibe). Il permet en particulier de comprendre le timing entre la trajectoire de la planche et le positionnement de l'aile lors de la transition.

Le support permet aussi d'appréhender : le ride en switch (et la rotaion du bassin nécessaire pour y arriver), le pumping de l'aile pour prendre de la vitesse, la navigation à contre et les 360.

Par contre, l'inconvénient des planches à roulettes c'est que, quelque soit le modèle, elles sont trop étroites pour pouvoir facilement réaliser les changements de pieds. Les bricoleurs pourront fixer une planche de bodyboard sur leur skate ou mountainboard pour palier à cet inconvénient et augmenter le champ des possibles.

3-Rider même si on habite loin d'un plan d'eau

Pour ceux qui habitent loin d'un plan d'eau, le wingskate est une option pour s'amuser sans faire de route. Les parkings des grandes surfaces sont en général de bons spots et le dimanche ils sont déserts. Avec un peu d'imagination et d'exploration, on peut trouver des spots pour rouler dans des cadres plus sympas que la zone commerciale du coin.

4-S'entrainer au sec

Il n'est pas toujours facile de se motiver à enfiler une combinaison en plein hiver. Le wingskate permet de s'entrainer au sec. Certains apprécieront.

Matériel et spot de wingskate

Skate, longskate, surfskate, mountainbaord, speedsail. N'importe quelle planche à roulettes peut être utilisée pour faire du wingskate.

La meilleure planche de wing skate est celle qu'on a déjà dans son garage et l'habitude de rider. Si on n'a pas de planche et qu'on souhaite s'équiper, le meilleur choix est sans doute

  • 1er choix : la planche de mountainboard
  • 2ème choix : la planche de surfskate

Avantages du mountainboard en wing skate

  • Plage d'utilisation : Permet de rider par tout temps : sec ou mouillé et tous types de terrain : parking (même avec du bitume pas très lisse), plage (si le sable est bien dur), pelouse.
  • Accessibilité : Planche plus stable et plus accessible qu'un skate.
  • Coût : Un peu moins cher qu'un surfskate
  • Polyvalence : Peut être utilisée en powerkite avec une aile de kite ou de traction ou en durt windsail avec une voile de planche à voile.

Du coté des inconvénients, une aile de wing est moins performante qu'une aile de windsurf ou une aile de kite

Pratiquer le wingskate avec un surfskate

Un surfskate est un skate court et large avec des grosses roues (comme sur un cruiser ou un longskate) et un axe avant articulé. Une fois qu'on a compris le mouvement de "pumping", le surfskate permet d'avancer facilement sur le plat sans pousser et d'exécuter des virages courts comme en surf.

L'avantage d'utiliser un surfskate en wing est d'avoir une planche très roulante, maniable et "pompable". On retrouve donc, comme en wingfoil, la possibilité de générer de la vitesse en utilisant le vent et en "pompant la planche".

  • Plage d'utilisation limitée : Sol sec et bitume lisse uniquement.
  • Accessibilité : Demande de s'initier au surfskate avant d'utiliser l'aile de wing. On ne peut pratiquer que sur du bitume, donc les chutes sont plus dangereuses que sur l'herbe ou sur le sable avec un mountainboard et il y a plus de risque d'abimmer l'aile de wing.
  • Coût : de 150 à 350 euros
  • Polyvalence : le surfskate est une belle activité qui demande peu d'espace. On s'amuse plus sur un petit terrain très lisse que sur un grand parking avec un bitume abimé. Le surfsakte est une activité très intéressante pour travailler la glisse, l'équilibre et les jambes. Le surfskate associé à un "stick" devient du land paddle. Le land paddle est notamment intéressant pour travailler la gestion de la rame en SUP surf.

Sécurité en wing skate

  • Casque et protège-poignets.

SIC RAPTOR Wing & Foil
SIC Raptor
Info Partenaire: SIC
SIC
Info Partenaire
annonce Aquadesign


Voir Tous les articles de la rubrique info pratique et conseils

© Standup-guide.fr Tous droits réservés : Toute rediffusion, sous quelque forme, même partielle, est interdite sans notre autorisation.