Info pratique > foil : Anatomie

--- Mis à jour par Laurent, Le Lundi 13 Septembre 2021 à 10:24

Anatomie d'un hydrofoil

Pour choisir son premier foil, il ne faut pas trop se poser de questions (au risque de se prendre sérieusement la tête). Le plus simple est de prendre un foil complet conçut pour la displine choisie et adapté à son gabarit. Les marques proposes des guides pour choisir son foil en fonction de son poids et de son programme d'utilisation.

Pour ceux qui aime comprendre et pour aider à choisir entre deux modèles, le tableau suivant donne les grandes lignes du fonctionnement du foil en fonction du design de ses éléments.

Influence des éléments du foil
Systême de fixation Pour fixer le mat du foil à la planche, il faut utiliser un système de fixation compatible avec le mât et le(s) boîtier(s) de la planche.
A ce jour, Le système le plus répandu est la platine de fixation à 4 vis qui vient se connecter dans un double boîtier US.
Mais il existe d'autres adapatateurs pour répondre aux autres configurations (talon Tuttle KF ou DKF)
Mât

Choisir un mât en alu ou en carbone ?

Les mâts en alu sont très bien et ils sont moins chers. Lorsqu'on progresse, si on a le budget, on peut se tourner vers un mât en carbone qui sera plus cher mais plus léger et plus performant. Les mâts en carbone demande moins d'entretien au niveau de la visserie (pas de phénomène d'électrolyse) mais plus d'attention (ils sont plus sensibles aux chocs).

Prendre de la hauteur : la longueur du mât en foil

On trouve des mâts de 45 à 110cm. On choisit la longueur du mât en fonction de la discipline, du niveau et du spot. L'idée générale est de débuter sur un mât court et d'augmenter la longueur avec la progression.

Avantages mât COURT
  • Moins encombrant à manipuler
  • Permet de naviguer dans moins d'eau
  • Rassurant : on vole moins haut
  • Intéressant lors de l'apprentissage. Il oblige à être fin dans la gestion de la hauteur de vol
  • Plus solide (moins de bras de levier). On risque moins de le plier lorsqu'on débute
  • Plus tolérant aux erreurs de placement des pieds
Avantages mât LONG
  • Permet d'augmenter l'angle de gite et donc de mieux remonter au vent
  • On vol plus haut donc moins de risque que la planche touche l'eau dans le clapot et les manoeuvres.
  • Plus d'amplitude pour le pumping, la gestion des déventes
Aile avant

Compromis entre décollage et vitesse de pointe

On compare les ailes de foil en regardant leur

  • Surface. Une aile avec plus de surface a plus de portance mais va moins vite.
  • Envergure. Une aile avec plus d'envergure est plus stable (latéralement) mais moins maniable (moins joueuse) et plus dangeureuse (en cas de contact).
  • Corde. Une aile avec plus de corde donc plus large a plus de portance mais va mois vite.
  • Epaisseur. Un profil plus épais est moins dangereux et plus solide. Il a plus de portance mais va moins vite.
  • Allongement. L'allongement est l'envergure divisé par la corde. Une aile plus allongée (hight aspect ratio) génère mois de trainée. Elle est donc plus efficace (meilleure glisse) mais elle est structurellement plus fragile
Mathématique:
  • La portance du foil est un multiple de la surface par la vitesse au carré.
  • Un rider 2 fois plus lourd a besoin de 2 fois plus de surface.
  • Si je vais 2 fois plus vite, j'ai besoin de 4 fois moins de surface.
Fuselage

Compromis entre stabilité et manoeuvrabilité

Le fuselage permet de régler la distance entre l'aile avant et le stabilisateur. On compare les fuselages en fonction de leur longueur.

Plus un fuselage est long, plus il est facile de stabiliser sa hauteur de vol.

Pour les riders avancés, un foil plus court permet d'être plus réactif sur les changements de hauteur de vol.

Stabilisateur

Pour ne pas piquer du nez dans son assiette

Le stabilisateur (ou ailette arrière) permet de stabiliser (!) l'assiette longitudinale de la planche.

Les foils en pack sont normalement bien réglés et homogènes.

Les riders pointilleux, fans de réglages (ou les malchanceux qui ont un foil mal équilibré) pourront jouer sur l'angle d'incidence du stab avec le fuselage. Suivant les modèles, il y a des vis de réglage ou on peut utiliser des cales ou rondelles.

Le réglage du stab permet aussi de moduler la puissance de l'aile avant en fonction des conditions.

Association foil alu et vis inox

L'inox et l'aluminium sont résistants à la corrosion indépendamment. Lorsqu'il y a un contact direct entre eux, il se produit une corrosion galvanique en particulier en milieu humide. La différence de potentiel entre les deux métaux entraîne la corrosion du plus faible. En appliquant un isolant (gel) entre les deux métaux, on évite le phénomène.

Pour entretenir son foil, il faut régulièrement :

  • Rincer le foil et la visserie
  • Eviter soigneusement la poussière et les grains de sable dans les pas de vis et sur les filetages
  • Appliquer régulièrement du gel de protection sur les vis.

Sans cela, les vis finiront par se souder dans les pas de vis rendant impossible le démontage du foil.

L'achat d'un foil 100% carbone permet de se dédouaner de cette contrainte. Mais c'est beaucoup plus cher...

Comment fonctionne un foil ?

Eric Terrien, nous explique le fonctionnement d'un foil et l'intérêt du stabilisteur en fonction du placement du centre de gravité.


SIC RAPTOR Wing & Foil
SIC Raptor
Info Partenaire: SIC
SIC
Info Partenaire
annonce Aquadesign


et aussi dans la rubrique info pratiques:


© Standup-guide.fr Tous droits réservés : Toute rediffusion, sous quelque forme, même partielle, est interdite sans notre autorisation.