Info pratique > foil : Debuter kitefoil

--- Mis à jour par Laurent, Le Lundi 13 Septembre 2021 à 21:56

Débuter en kite foil

Le kite foil permet de naviguer dans des vents très léger. Sa grande aptitude à remonter au vent, ouvre le plan d'eau et permet de se balader plutôt que de tirer des bords vent de travers.

Prérequis au kite foil

Avant de se lancer en kite foil, il est préférable de maîtriser le kite: savoir piloter et redécoller son aile dans du vent léger, être capable de naviguer sur une planche directionnelle (jibe, changement de pieds, waterstart).

De l'humilité et de la bonne humeur : l'équilibre sur un foil est très différent de l'équilibre sur un TT ou un surkite. Si le pilotage de l'aile reste aquis, le contrôle de la planche, la glisse et les manoeuvres son à reprendre de zéro.

Choisir son aile de kite pour le kite foil

Type d'aile : En kitefoil, une fois en vol, on a besoin de beacoup moins de puissance qu'en TwinTip ou surfkite. On toilera donc moins et on pourra envisager de naviguer et s'amuser dans des vents plus légers. Idéalement, on privilégie donc des ailes très légères qui volent bien. Les ailes à caisson sont le top (si on a le budget). En aile à boudin, on privilégie les ailes mono-latte de freeride.

Surface : La surface nécessaire pour pouvoir faire un watersart (en fonction de la force du vent et de son niveau de pratique). Pour les premières sessions, il vaut mieux toiler comme d'habitude pour ne pas être trop perdu.

Choisir son foil pour le kite foil

Si c'est possible, on débute avec un mat court et un foil de freeeride pas trop porteur pour pouvoir être un peu toilé quand même. Avec ce type de foil, l'apprentissage sera plus rapide, plus ludique et moins dangeureux pour l'humain et le matériel... On évite donc de racheter d'occasion un foil de race avec un mat de 110cm et une aile affutée comme un couteau ou un foil de surf beaucoup trop porteur qui sera impossible à contrôler.

Avec ou sans straps. Ca se discute.

Avec strap

  • Pour : Waterstrap plus facile, meilleur contrôle du foil. Possibilité de sauter. Moins de risque de se manger le foil.
  • Contre : Risque d'entorses si les pieds restent coincés. Nécessite un réglage du foil plus fin.

Sans strap

  • Pour : Plus de liberté dans l'ajustement du placement des pieds. Pas de risque d'entorse.
  • Contre : Watersart plus technique, moins de contrôle, plus de risque de se manger le foil. Pas de possibilité de sauter.

Le bon sptot et les bonnes conditions pour débuter en kite foil

  • Un vent léger mais établit (entre 12 et 16 noeuds) idéalement side-shore
  • Un spot plutôt flat (en tout cas sans vagues...), avec de l'eau et qu'on connait bien, sans danger subaquatique (filet de pêche, parc à huîtres, haut fonds, patates...) et sans algues ou autres objets flottants.

Tuto vidéo de kitefoil

Avant de regarder des tutos, une petite vidéo pour l'inspiration. Afin se rendre compte du potentiel de l'engin et se motiver à apprendre.

Les bases pour commencer le kite foil

Damien LeRoy nous livre (en anglais) quelques conseils pour débuter le kite foil sans trop galérer. En particulier


Info Partenaire: Lozen
Lozen
Info Partenaire
annonce Aquadesign
Info Partenaire: SROKA
info partenaire: sroka


et aussi dans la rubrique info pratiques:


© Standup-guide.fr Tous droits réservés : Toute rediffusion, sous quelque forme, même partielle, est interdite sans notre autorisation.