Paddle plapps

Gabarit ML - ans - Niveau Expert
Localisation: Morbihan

Quiver: SUP [28] - Pagaies [2]


Rider Profil

- Actualisé le 21 fév. 2016

SUP depuis: 1999 (Plus de 100 sessions/an)

Pratique le SUP toute l'année (qu'il vente ou qu'il neige) en Balade, Race, Surf Eau-vive

Autres sports de glisse: J'ai pratiqué la rame depuis mon plus jeune âge et les attraits pour les sports nautiques et la pagaie sont venus très tôt. En compétition, mon titre majeur est celui de champion du monde sénior de waveski-surfing (kayaksurf) en 1999 au Brésil.

Ce que j'aime dans le SUP: Surfer.

Ma première planche de SUP: En 1999, j'ai acheté un longboard 9'2 suffisamment volumineux pour pouvoir pagayer dessus comme un vieil hawaïen que j'avais vu à Biarritz. Je pagayais à genoux, je surfais debout. Ensuite le premier sup que j'ai pu utiliser était le Gong 12' des débuts.

Coté matos, je préfère ramer sur une planche Technique - et tant pis si c'est physique et que je tombe régulièrement

Mon quiver: 7'6 x 26 pour les bonnes vagues
7'7 x 27 round nose pour les vagues cool
8'7 ou 9'3 pour un style classique
9'3 quand les conditions deviennent compliquées
12'6 typées downwind
12'6/14'typée race
18' prototype

Mes pagaies: Deux longueurs, petites pales et pas un manche des plus raides pour éviter les tendinites.

Mon dernier mot: Le sup est un sport sain et complet surtout quand on prend de l'âge. Le sport lui-même est assez mûr, il suffit de voir jusqu'où les jeunes riders ont été capables de le pousser pour s'en convaincre.

Mes parcours de balade

Côtes-d'Armor Avec le flot Balade : 8 km - 1h30 En ligne
Morbihan Le run du talud DownWind : 8km - 1heure En ligne

Mes planches (Je les ai)

autre-marque saw tomo 6'8 x 25.0 - 80L
Ajouté au quiver le 17 janv. 2020 - Avis du 17 janv. 2020
Usage: Surf toutes conditions ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Moyenne

Une planche qui tourne!

lokahi custom pro 7'4 x 26.0 - 80L
Ajouté au quiver le 29 mai 2017 - Avis du 29 mai 2017
Usage: Surf toutes conditions ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Moyenne

Le peu de flottaison nuit à la stabilité et demande un supplément d'énergie mais après un bon nombre de sessions, je m'y suis fait. Dans la vague la réactivité de la planche est excellente.

autre-marque craig surfboard mitch 7'6 x 26.0 - 85L
Ajouté au quiver le 30 déc. 2013 - Avis du 30 déc. 2013
Usage: Surf vagues creuses ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Mauvaise

Craig Surfboard, shape epoxy, quatro/ triFin; 7’6 x 26’’ x 4’’ soit 10.2 cm d'épaisseur; 6kg. OFO : 45 cm à l’avant et 45 cm à l’arrière Je me suis rendu à la coupe du monde de la Torche avec l’intention de racheter une planche de pros 7’6 par 26’’ pour la plupart. J’en ai sollicité plusieurs, à commencer par Kai Lenny ou Zane Schweitzer mais ceux-ci préféraient reprendre l’avion avec leur planche. Je me suis donc rabattu sur celle que me proposait Yann Quilfen, sa deuxième planche pour les conditions difficiles, grosses vagues ou clapot. La planche est un peu dodue de l’outline et de rocker relativement prononcé. La planche n’enfourne jamais et… Ça tourne! Il ne s’agit pas d’appréhender la vague comme avec une 8’ bien tendue. Il ne s’agit pas d’attendre l’opportunité de faire une manœuvre, mieux vaut retarder le take off pour commencer dans la section, attaquer directement par des turns. D’ailleurs c’est sur des spots de roches, là où le take-off est plus tendu, que j’ai eu les meilleures sensations de carving. Si le take off est mou, ça devient laborieux, la vitesse fait un peu défaut, les manœuvres se font à la pagaie et plutôt à plat. A la rame, ça reste abordable pour un gabarit adéquat pourvu qu’on soit bien centré, ce sans quoi, la planche coule facilement de l’avant. Il faut quand même être en forme car quand la fatigue se fait ressentir, les chutes sont plus fréquentes. Un extra rocker sur l'avant aide au franchissement de la barre. Cette planche a vraiment changé ma perception de la vague, j’aurais maintenant du mal à reprendre ma 8’.

Mes anciennes planches (Je les ai eues)

bic noserider 10'0 x 23.7 - 90L
Ajouté au quiver le 28 mai 2015 - Avis du 28 mai 2015
Usage: Surf vagues molles ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Moyenne

Bonjour, Nouvelle expérience, j'ai fait l'acquisition du classique longboard de chez Bic, le noserider 10ft x 233/4' x 33/8' shapé par Bob Pearson (Pearson Arrow). Pagayer sur un longboard, une planche non destinée au sup, peut s'avérer difficile. Concernant ce 10', l'affaire est abordable pour un gabarit de l'ordre de 70 kilos. Il faut comprendre que cette planche n'est pas conçue pour être utilisée avec une pagaie. Si le volume est suffisant, c'est sa répartition qui diffère d'un sup. Avec des conditions propres, 'glacis', on rame assez facilement mais les rotations ou les sorties de vagues ne sont pas toujours très simples. Sur la vague, avec un gros single fin de surcroît, la planche est une poutre, il faut vraiment reculer le pied arrière pour le bottom turn et le cutback nécessite la technique du drop knee... Bref, on oublie les tricks appuyés à la pagaie, on essaie de caler la planche sur un rail pour aller marcher jusqu'au nose, il faudra plusieurs pas croisés car la planche est longue. Classic style! En conclusion, pour faire du sup, mieux vaut utiliser une planche conçue pour le stand-up-paddle.

hobie race raw 12'6 x 24.5 - 200L
Ajouté au quiver le 31 août 2014 - Avis du 31 août 2014
Usage: Race toutes conditions ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Moyenne

J'ai craqué pour cette planche. Je ne fais pas partie des meilleurs mais je pense avoir une des 12'6 les plus rapides que l'on puisse trouver sur le marché actuellement. La planche a été conçue par des surfeurs, il n'y a pas d'excès de matière en particulier sur le pont ce qui enlève un peu de volume et par conséquent, amha, un peu de stabilité secondaire. C'est un concept qui n'est pas inintéressant mais qui demande l'acquisition de quelques automatismes. Là où certains modèles surfent les bumps en donnant des sensations de planning celle-ci, avec ses rails ronds, les surfe un peu à la manière d'une 'coque pensante' comme disent certains. De manière générale cette planche n'est pas des plus stables mais elle est légère, rapide et confortable pourvu qu'on apprenne à pagayer tout en souplesse.

- Avis du 15 mars 2015
Usage: Race toutes conditions ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Moyenne

Vice champion de France kahunas de beach racing derrière Didier Le Neil! excusez du peu mais cela va me permettre d’illustrer le comportement de cette planche, un custom, qui est la moins large dans cette version: Sur le plat, la planche est très performante. En beach racing, par grosses vagues sur océan glacis comme au championnat de France, la planche reste très performante que ce soit au surf ou au passage de barre. Je suis moins à l'aise dans des conditions de downwind au dessus des 15 nœuds de vent car l'investissement physique pour tenir la stabilité de la planche est constant, important, même éprouvant et cela constitue une perte d'énergie pour la force de rame. Signalons que les Hobie Race Raw sont conçues pour tout types de conditions, qu'elles sont toutes plus larges et plus stables que mon custom particulier.

autre-marque saw la bombe 8'0 x 28.0 - 90L
Ajouté au quiver le 26 sept. 2013 - Avis du 13 nov. 2013
Usage: Surf vagues molles ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Moyenne

Il s'agit d'une planche dont le shape rappelle les planches Hobie de Colin Mac Philips. Un scoop tendu et des rails fins sur l'arrière lui donne une glisse tout en vitesse et jolies courbes. En contrepartie, elle tourne moins dans le creux de la vague. La construction made in Bzh, polystyrène epoxy, confère à cette planche des garanties de longévité et de solidité.

hyperbolic paddlys 8'0 x 28.0 - 91L
Ajouté au quiver le 17 mai 2012 - Avis du 17 mai 2012
Usage: Surf vagues creuses ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Moyenne

Design perso, shape de Marc Pelloquet. Comportement typé shortboard dans la vague avec des rails fins et des carres vifs. Excellente planche de vague. Bonne stabilité primaire (sur le plat), la stabilité secondaire (rattrapage de l'équilibre) se complique du fait qu'il y a peu de volume devant les pieds.

naish glide javelin 12'6 x 28.2 - 260L
Ajouté au quiver le 21 fév. 2012 - Avis du 21 fév. 2012
Usage: Race sur mer formée ; Race toutes conditions
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Très bonne

2012, l’année de la 12’6 commence en France avec la HowzitColdwater à Penfoul dans le Finistère. Pour cette course, j’utilise la 12’6 Javelin Naish procurée au magasin Quiksilver Lorient. Cette planche a été shapée par Harold Iggy pour des gars d’un bon gabarit. L’étrave arrondie avec son brion inversé assure une bonne longueur de coque à déplacement efficace sur le plat, face clapot ou pour encore pour naviguer sur son erre (entre deux coups de pagaie). Le fond plat et les bords droits au niveau du maître bau génèrent une stabilité exceptionnelle pour cette planche de largeur raisonnable (28’’). Il est facile de partir au surf avec cette planche et d’accéder au planning sur les bumps. Sur un beach break, la planche peut même tenir le creux pourvu qu’on soit reculé jusqu’en fin de pad à l’arrière.

hyperbolic hypes one 9'3 x 29.0 - 100L
Ajouté au quiver le 21 oct. 2011 - Avis du 1 oct. 2011
Usage: ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Très bonne

Planche facile et très ludique.

hyperbolic skaboard 8'7 x 28.0 - 90L
Ajouté au quiver le 30 août 2011 - Avis du 21 oct. 2011
Usage: ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : ?

Cette planche est clairement typée longboard. Ses dimensions (8'7x28')et ses S-rails en font une planche qui supporte la radicalité. Il s'agit d'un prototype, le concept du dôme au tail (3litres) permet une autre distribution du volume.

naish glide javelin 14'0 x 26.1 - 284L
Ajouté au quiver le 1 juil. 2011 - Avis du 1 juil. 2011
Usage: Race toutes conditions ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Moyenne

Moins stable que la plupart des planches sur le marché, c'est une planche très performante sur le plat. Je l'apprécie plus particulièrement au portant pour la facilité des départs au surf. Sur mon parcours de downwind habituel, j'ai réussi à atteindre une vitesse moyenne dépassant les 5 noeuds (4700m ou 2.92 milles en moins de 30 minutes).

Les autres planches que j'ai testées

bic dura tec 9'4 x 27.6 - 120L
Ajouté au quiver le 29 juin 2017 - Avis du 29 juin 2017
Usage: Surf vagues molles ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Très bonne

Planche intéressante par ses dimensions pour quelqu'un qui veut pratiquer le longsup dans un style classique.

lokahi longboard 9'3 x 28.0 - 112L
Ajouté au quiver le 19 juil. 2016 - Avis du 19 juil. 2016
Usage: Surf vagues molles ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Très bonne

Voilà une planche dédiée au style classique. Ce n'est pas forcément courant sur le marché. Hobbie, par exemple, représentée par Collin Mac Philips, ne produit pas ce genre de planche, étonnant, non? Avec cette planche, la technique du drop knee est nécessaire pour la faire tourner sur l'arrière. L'intérêt n'est pas dans la manœuvrabilité mais dans l'utilisation à la manière d'un single fin, pas croisés, nose riding et autres figures de style. Pas besoin de grosses vagues pour trouver du plaisir à surfer. C'est un modèle qui a sa place dans un quiver.

starboard pro 7'4 x 25.5 - 78L
Ajouté au quiver le 29 avril 2016 - Avis du 29 avril 2016
Usage: Surf vagues creuses ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Mauvaise

Passer d'une 7'6x26 à une 7'4x25'5 est une chose tout à fait abordable mais la différence est sensible. Le peu de flottaison nuit à la stabilité et demande une énergie de tous les moments. Une solution est de ramer constamment pour avoir des appuis; Une autre est de s'assoir en attendant la vague mais alors se relever devient un effort répété qui prend également de l'énergie. Là n'est pas l'essentiel. Le plus important, c'est le ride dans la vague. Pour peu, après usage de patience, que la vague sélectionnée soit bonne, le ride se rapproche d'un surf moderne et la planche offre un contrôle même au plus creux de la vague. Pour tout dire, après ce test, c'est ce type de planche que je recherche.

fanatic prowave 7'6 x 26.5 - 80L
Ajouté au quiver le 29 juil. 2015 - Avis du 29 juil. 2015
Usage: Surf vagues creuses ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Moyenne

Le peu de volume de cette planche fait que celle-ci est immergée à l'arrêt. C'est comme les pros, Kai Lenny, Mo Freitas &co, il faut avoir une bonne condition physique car l'exercice est éprouvant. Le tout est de trouver et d'attraper une vague pas trop molle et alors ça part pour surfer tout en carving. Au plus creux, le contrôle pied arrière permet des bottoms dingues pour attaquer un surf vertical. Bref, un très bon short sup.

starboard ace 12'6 x 27.0 - 287L
Ajouté au quiver le 15 mars 2015 - Avis du 30 juin 2015
Usage: Tout type de balade ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Très bonne

Avec cet avant volumineux, la planche est stable. L'étrave est assez ronde, elle ne fend pas l'eau. C'est sans doute ce qui rend la planche moins rapide qu'une 12'6 sprint sur eau plate. La question de la vitesse sur eau plate est à relativiser car cette planche est mieux adaptée à un gros gabarit qu'à mon petit gabarit comme moi. De part sa stabilité, cette planche trouve son intérêt dans des conditions agitées ou solides de downwind. Son arrière en pointe et assez haut sur l'eau permet de maintenir un cap et par l'avant la planche ne va pas vous piéger dans les bumps.

starboard ace 17'4 x 28.0 - 326L
Ajouté au quiver le 27 fév. 2015 - Avis du 27 fév. 2015
Usage: Tout type de balade ; Race sur mer formée
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Très bonne

C'est sur un étang que j'ai tenté d'assouvir ma curiosité en testant la 'ace 17'4' de chez Starboard; L'arrière en pointe fait que, quand on rame fort, le tangage n'est pas sensible. La queue de la planche est haute sur l'eau ce qui, à mon avis, offre une prise au vent intéressante par vent portant ou de travers. Avec un tel arrière, haut sur l'eau, la planche n'est pas conçue pour virer une bouée en deux coups de pagaie. L'avant, plutôt rond, ne parait pas très utile sur un étang mais on sent qu'il procure un appui efficace sur l'eau pour une bonne stabilité même en mer agitée. Pour assouvir ma curiosité, il me faudra encore la tester sur un bon gros downwind.

bic wing 12'6 x 30.0 - 285L
Ajouté au quiver le 6 janv. 2015 - Avis du 29 janv. 2015
Usage: Balade sportive et randonnée ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Très bonne

Voilà une planche qui possède tous les points forts pour la randonnée. Légère, stable, rapide, marine, facile à naviguer, facile à manipuler, solide, que demander de plus? de la performance en compétition? non... quoique sur certaines courses où les conditions étaient bien difficiles, l'option bic wing n'aurait pas été saugrenue. Toujours est-il que dans un contexte de randonnée, c'est une planche parfaite.

autre-marque shape shaper brsilien 7'5 x 25.0 - 78L
Ajouté au quiver le 31 oct. 2014
jp-australia air sportsair 12'6 x 29.0 - 309L
Ajouté au quiver le 10 sept. 2014 - Avis du 10 sept. 2014
Usage: Eau vive ; Tout type de balade
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Très bonne

Pendant une heure et demi, on a ramé à deux, moi sur une bonne 12'6 rapide, lui, tahitien de passage, en 12'6 JP gonflable. Intrigué par le fait qu'il allait aussi vite que moi, j'ai voulu essayer sa planche. Légère et bien gonflée. La planche est plate et stable. La rigidité, évidemment n'est pas celle d'une planche rigide mais je pense qu'on doit pouvoir s'y faire. Par contre la planche pousse de l'eau, j'en conclue que c'est lui, le tahitien, qui est un solide rameur.

starboard sprint 17'6 x 23.0 - 217L
Ajouté au quiver le 31 juil. 2014 - Avis du 31 juil. 2014
Usage: ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : ?

C'est dans des conditions de downwind plein axe que j'ai testé cette planche. Première sensation au départ de la plage: la stabilité est assez bonne,elle ne tourne pas très court mais c'est gérable du moment qu'on se recule suffisamment. L'essentiel est ailleurs: il est dans la glisse. Si cette planche part moins souvent au planing, elle possède une glisse qui me rappelle les sensations du surfski. On attrape des bumps même s'ils ne sont pas très serrés et on avance la pagaie à plat. Ce n'est pas une planche dédiée spécialement au downwind, je ne l'ai pas testée par vent de travers mais il me semble que son comportement reste marin. Après ce test, je peux dire que le retour à des planches de 12'6 me sera sinon pénible, au moins frustrant. L'UL est présent et, à n'en pas douter, il s'imposera dans le futur du sup.

starboard sprint 12'6 x 24.0 - 229L
Ajouté au quiver le 19 mai 2014 - Avis du 19 mai 2014
Usage: Race sur eau plate ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Moyenne

Gaëtan Séné m’aura prévenu : « le programme de cette planche, ce n’est pas exactement la beach race, comme son nom l’indique sa tendance est au sprint, ce que tu peux gagner par l’étroitesse de la planche, tu peux très facilement le perdre par le manque de stabilité». Me voilà en condition de course : la beach race de la NPC #6. Heureusement la mer est belle et, comme prévu par l’organisation, une petite houle lève tout gentiment à l’approche de la plage. Les commentaires des connaisseurs se rejoignent : « dans ces conditions, cette planche est une arme de guerre » mais on me prévient : «tout seul, tu n’auras pas de soucis mais méfie-toi au départ, dans la foule, les sillages vont facilement de déstabiliser ». Evidemment, dès le départ, je me retrouve dans le gros de la troupe et je dois ramer avec prudence. Pour le reste de la course, mis à part le classique ressac surprise, je ne rencontre pas de problèmes de stabilité. Je recherche une position avancée pour faire travailler l’étrave et glisser, la moindre ondulation et la planche glisse encore. Sur les bords de surf, la vague à peine formée, le travail de l’étrave emmène la planche à tel point que, par deux fois, je prends une vague d’avance sur me poursuivants directs. La glisse est saine et le passage au planning se fait sereinement avec un pas de recul sur la planche. Le virage de bouée à droite, mon mauvais côté, se passe très bien avec une relance facile. Le pont abaissé grâce aux bords relevés et une position accroupi permettent d’abaisser le centre de gravité et de garder une stabilité confortable. Pour les virages à droite, mon bon côté, ça passera comme une fleur. Un pied à l’arrière, le nez en l’air, une propulsion et la planche pivote de 180°. Arrive la plage et le portage. La planche est très facilement préhensible par ces bords particuliers et par ailleurs, elle est tellement légère! C’est bien la première fois que j’ai la sensation de récupérer dans ce passage de course. On repart pour un tour en commençant par le passage de barre qui permet d’apprécier l’efficacité du système autovideur. Il ne reste plus qu’à garder le rythme pour atteindre tranquillement l’objectif fixé voire mieux. J’ajoute pour finir que je m’étais renseigné sur la manière de remonter sur la planche mais je n’ai pas testé la méthode car je n’ai pas connu la chute ;)

autre-marque hf hydroworks lanester 12 10 2 14'0 x 27.0 - 200L
Ajouté au quiver le 21 oct. 2013 - Avis du 21 oct. 2013
Usage: Race sur eau plate ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Mauvaise

Ce mois-ci, j'ai pu tester un prototype maison. 'HF hydroworks' est le logo de l'ami Pierrot pour les planches qu'il conçoit dans son garage. Il s'agit ici du recyclage d'un shape open D2 Plastimo star du début des 80's: 390 cm de long 69 cm de large, carène en section elliptique type 'coupe de champagne', rocker bien tendu. En particulier, pour remettre la planche dans des lignes correspondant à un sup de race, Pierrot a rallongé l'arrière pour porter la mesure à 14 pieds(4 m 27), l'avant a été rallongé de 10 cm pour faire une étrave. La planche est en outre dotée d'une dérive sabre amovible qui s'enfile dans un puits à environ 60 cm devant les pieds du rameur. Cet appendice permet de donner plus de stabilité de cap et de stabilité à tenir dessus quand le vent et le clapot viennent de face ou de travers. Cette planche est un peu lourde pour rivaliser avec les planches des champions. L'intérêt est ailleurs, il est dans la forme, dans le concept de réduction des trainées. Le test s'est déroulé sur un parcours de downwind, deux rameurs, deux planches. L'échange des planches permet une bonne évaluation. Le gps et les chronos sur un parcours de référence apportent un complément d'informations. Le test effectué, je peux dire que le shape de cette planche a tout d'une grande. Là où avec la 12'6, il fallait relancer pour attraper chaque bump, celle ci démarre en vitesse de croisière. Ça se rapproche de l'idée que je peux me faire d'une UL de croisière. La glisse est différente, plus régulière, une inertie évidente due non seulement à son poids mais aussi à sa carène. C'est non seulement une planche plaisante et rapide sur le plat ou en downwind modéré. Pour l'exploiter en downwind il faudra pas mal de pratique pour se familiariser et surtout des jambes musclées pour tenir la stabilité.

bic race pro 12'6 x 26.5 - 240L
Ajouté au quiver le 11 sept. 2013 - Avis du 11 sept. 2013
Usage: Race toutes conditions ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Très bonne

A l’occasion de la beach race du « West surf challenge » j’ai dû batailler fort avec Lucas Le Bayon sur sa bic « E.T. pro model ». Alors que je draftais sévèrement, j’observais attentivement sa planche. Ses proportions m’interpelèrent. Je pensai que c’était une 14’. Après la course, j’ai profité de l’occasion pour tester cette planche. Moi qui, à une autre époque, ne jurais que par la 14’ Javelin de chez Naish, ai ressenti dans cette 12’6 quelque chose d’équivalent : une planche qui roule mais avec une bonne stabilité secondaire, une planche qui glisse sans tanguer quand on force le coup de pagaie, une planche qui, bien que légère, navigue facilement sur son erre. J’ai quand même fini par tomber à l’eau une fois ce qui me fait dire que cette planche ne souffre pas d’une trop grande stabilité. Voilà donc une 12’6 qui parait être une réussite dans sa conception. Malheureusement, renseignements pris, c’est un modèle rare sur le marché de l’occasion et d’un prix, 2600€ neuf, prohibitif pour un budget d’amateur.

hobie elite 12'6 x 27.8 - 232L
Ajouté au quiver le 19 août 2013 - Avis du 19 août 2013
Usage: Race sur mer formée ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Très bonne

Simple test à l’occasion d’un parcours en downwind, par 15 nœuds de vent: On sent que la planche a été conçue par des surfeurs. Là où certains modèles surfent les bumps en semi-planning, celle-ci, grâce à un concave bien placé, offre de véritables sensations de planning. Par rapport au modèle précédent l’étrave a été retravaillée et le lift est plus tendu, cela permet des départs plus faciles sur les bumps. De manière générale cette planche est stable et confortable, de plus elle présente un comportement sain et agréable.

fanatic falcon 12'6 x 27.5 - 264L
Ajouté au quiver le 5 août 2013 - Avis du 5 août 2013
Usage: Race sur mer formée ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Très bonne

J’ai pu tester cette planche mais seulement en downwind sur un parcours de 8 km parfaitement orienté. Un volume conséquent à l’avant assure une bonne tenue en pleine mer. Pour attraper les bumps, il semble inutile de forcer le take-off pour reculer sur l’arrière, on a de meilleures sensations de glisse en restant positionné au milieu de la planche, en gardant un rythme constant et en laissant les vagues faire leur travail. Si la planche n’offre pas de grandes sensations de planning, elle reste d’une efficacité redoutable en downwind.

exocet fish 7'11 x 28.0 - 97L
Ajouté au quiver le 27 juil. 2013 - Avis du 27 juil. 2013
Usage: Surf vagues creuses ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Moyenne

Fred Jézequel, un fameux windsurfer de mon quartier, est entré dans le team Exocet. Pour l’occasion il a initié la conception de ce Fish 7’11x28'. Pour décrire cette planche, il faut d’abord décrire ce rider : Fred est « border line », « radical » et « tricky ». Cette planche est à son image. Pour lui, une session pendant laquelle il déchire sa combine sur un slab habituellement réservé aux bodyboarders est une bonne session. Pour l’essayer, il a fallu que j’obtienne mon sésame en le suivant jusqu’à quelques roches pour y surfer des vagues qui «envoient ». Comme j’utilise des planches de 8’, je me rends vite compte que cette planche est de qualité certaine. Avec ces dimensions éprouvées et largement approuvées, 7’11 par 28', ce scoop classique, l’erreur de conception n’était pas possible. Si le pont plat permet de diminuer l’épaisseur et de conforter la stabilité primaire, c’est surtout le contrôle dans la section qui est privilégié. Avec cela, ses rails très affinés, sa légèreté et sa rapidité une fois engagée dans la section, la planche offre un contrôle tel, que j’ai moi-même pu atteindre mon graal : le roller off the lip avec projection. Alors pourquoi cette planche réagit aussi vivement dans la manœuvre en haut de vague? L’effet était recherché par Fred, c’est ce petit arrière en queue d’hirondelle, ce petit swallow tail, qui fait cette différence, qui fait que la planche finit le top turn à la manière d’un shortboard. Exocet a su se montrer à l’écoute d’un rider compétitif et a su produire une planche performante, « radical & tricky » mais attention, de mon point de vue, ce n’est pas une planche pour tout le monde.

naish hokua 8'4 x 27.5 - 103L
Ajouté au quiver le 2 nov. 2011 - Avis du 2 nov. 2011
Usage: Surf toutes conditions ;
Stabilité pour un gabarit ML (Expert) : Moyenne

Points forts: Rapide et maniable, se comporte bien dans le creux en particulier pour taper le roller et dans les parties moins creuses, en particulier dans les cut-back. Bonne flottabilité, stabilité suffisante pour passer la barre, la planche est assez rapide à la rame. Points faibles: Nécessite un peu d'expérience et de technique. Série limitée.

Mes pagaies

Werner NITRO STRAIGHT (Je l'ai) - [avis du 23 avril 2015] :
Programme: surfing & racing Longueur: ma taille + 15 cm Modèle: Nitro S full carbone Le ressenti est excellent. De toutes mes pagaies carbone, celle-ci est la plus légère. La petite pale présente au moins deux intérêts essentiels: - elle préserve mon point faible: les tendons de l'épaule - elle correspond au coup de pagaie à la tahitienne, un coup de pagaie qui se pratique en cadence en tapant l'eau loin devant. Je l'utilise en racing. Je vais la raccourcir pour surfer.
Select Wave Pro (Je l'ai testée) - [avis du 5 juin 2012] :
Très bon. Je développe: Au premier abord, le confort de rame, vers le pic par exemple, est évident. Avec ce manche ovale et la bonne surface de pale, j’ai choisi la pale small, je ne cours pas le risque d’une inflammation des tendons de l’épaule. Au passage de la barre, les appuis sur l’extrados de la pale sont francs, la pale cherche naturellement à rester en surface. A l’arrêt au large, quand la pagaie traine dans l’eau, l’appui de la petite godille sur l’intrados est simplement naturel. Pour tester l’efficacité en propulsion, rien ne vaut un take-off au plus loin, qui plus est, lancé à la faveur d’un bump. Là, la puissance est transmise sans facteurs interférents. La force de l’appui est directement ressentie. Le contrôle de l’appui au catch, tellement déterminant dans ce genre de manœuvre, est ici totalement précis. Cette perception de la pagaie ne laisse pas de doute, manche et pale sont de conception excellente. Il faut avoir essayé plusieurs pagaies, pour se rendre compte comment celle-ci est proche d’une perfection. Je ne parle même pas du comportement de cette « select wave pro » dans la vague, ce serait superflu ;)
Au chaud et au sec.
Earth SUP
Info Partenaire: Lozen
Lozen

© Standup-guide.fr Tous droits réservés : Toute rediffusion, sous quelque forme, même partielle, est interdite sans notre autorisation.