Info pratique > lexique : Choc thermique

--- Mis à jour par Laurent, Le Jeudi 23 Juillet 2015 à 17:46

L'hydrocution ou choc thermique

L'hydrocution est une perte de connaissance (syncope) provoquée par le choc thermique du à la différence de température entre notre corps et l'eau dans laquelle on s'immerge.

En stand up paddle, le risque de choc thermique est réel, en particulier lorsqu'on rame sans protection thermique, par forte chaleur dans des eaux dont la température est inférieure à 19°C.

SUP Yoga Chaleur mais eau fraiche ce jour là, attention à la chute...

Pour éviter le choc thermique, il est important d'éviter de tomber brutalement dans l'eau si on est sec et qu'on a chaud.

Notre conseil: Avant de travailler des postures ou des manoeuvres où la chute est possible, on peut s'assoir sur sa planche pour mettre les pieds et jambes dans l'eau et se mouiller la nuque, les bras et le torse avec un peu d'eau.

Par ailleurs, ne pas ramer seul constitue dans tous les cas une bonne habitude.

Plus d'info sur l'hydrocution

Dans l'air, notre organisme, pour lutter contre l'excès de chaleur, augmente la dispersion calorifique par une vasodilatation périphérique (large ouverture des vaisseaux des membres) et une augmentation du rythme cardiaque. Si à ce moment, on s'immerge trop brutalement dans une eau qui présente une importante différence de température avec l'air ambiant, le choc thermique se produit : Pour se protéger de cette agression thermique, notre organisme va réagir par une vasoconstriction périphérique intense (fermeture des vaisseaux des membres), ayant pour effet immédiat un important afflux de sang vers le coeur et une augmentation de la pression sanguine. Il y a alors immédiatement un ralentissement réflexe du rythme du coeur pour diminuer le volume d'éjection cardiaque et donc la pression sanguine.

Au minimum, cette baisse de rythme et de pression se traduira par un défaut de circulation et d'oxygénation cérébrale aboutissant à la syncope. Celle-ci se compliquera rapidement d'une noyade si le syncopé n'est pas immédiatement sorti de l'eau. A l'extrême, le ralentissement du rythme cardiaque peut aboutir à un arrêt, le plus souvent irréversible du fait de la complexité et de la gravité des perturbations de pression et de rythme (désamorçage de la pompe cardiaque).

chute

Publicité
annonce ozen
Exclusif sur standup-guide
cote argus


et aussi dans la rubrique info pratiques:


© Standup-guide.fr Tous droits réservés : Toute rediffusion, sous quelque forme, même partielle, est interdite sans notre autorisation.